PINK MATTER

 

il y a un an de ça, j’ai posté un article sur le « glossy lids » que j’avais réalisé moi-même de manière super simple et efficace. Faut dire que c’est super cool esthétiquement parlant mais archi pas confortable : entre les paupières qui ont du mal à s’ouvrir et le gloss qui a tendance à couler au bout de quelques heures on peut vite s’en lasser. Mais laissez moi vous dire tout de même que ça vaut le coup d’essayer! 

– à lire ici –

Je vous recommande ce look en transparence et en brillance surtout lorsque vous voulez faire un photoshoot ou bien le porter sur une très courte durée car c’est pas du tout un make up longue tenue. Effectivement ça rend super bien en photos, j’ai voulu donner un effet un peu plus travaillé au niveau des photos pour que ça fasse un peu plus « éditorial ».

Pour le coup, j’ai également voulu repenser cette technique de maquillage avec une superbe MUA et amie, Mélanie Raimbault que j’ai rencontrée il y a peu de temps et qui va partager pas mal de choses car en plus d’être une maquilleuse autodidacte, elle fait également de la photographie avec le portrait comme préférence.

 

 

 

H E L L O   M É L A N I E !

G.K: Hello, présente toi?

M.R: Coucou, je m’appelle Mélanie, j’ai 23 ans et je suis passionnée de maquillage, de photos et de culture asiatiques.

G.K: Comment as-tu connu le monde de la cosmétique, et surtout du maquillage?

M.R: Je crois que je suis attirée par le maquillage depuis très jeune (primaire/collège). Je m’amusais à me maquiller ou maquiller mes poupées avec le make up que m’avait donné la fille de mon oncle par alliance (rouges à lèvre, fards à paupière). Ce que j’aimais le plus c’était faire mes yeux avec les différentes couleurs des fards à paupière et laisser libre à mon imagination. J’ai commencé à me maquiller dans la vie de tout les jours à l’âge 16 ans. Je portais du mascara, du crayon et du correcteur. Pour ce qui est de la cosmétique, je m’y suis intérréssée quand j’ai décidé de faire le BTS MECP (Métier de l’esthétique des cosmétiques et parfumerie)

G.K: Tu es plutôt créative ou bien tu suis les tendances au niveau make up?

M.R: Je dirais les deux. Il m’arrive de me mettre devant ma coiffeuse et de créer un look que j’ai imaginé ou bien participer à des concours comme Nyx face award où là tu dois réaliser un maquillage artistique créatif. Des fois je m’inspire de certains Make up Artist talentueux comme @lindahallberg, @frenchtouchofmakeup, @heavenxraphael et @tominamakeup. Le fait d’être sur Instagram me permet de suivre les dernières tendances (les tâches de rousseurs et le « soap brow ») mais il faut savoir faire le tri car certaines sont un peu loufoques…

 

G.K: Quel est ton rapport avec le monde de la beauté aujourd’hui ?

M.R: La beauté a toujours eu une place importante dans notre société. Les femmes se font belles pour elles-mêmes, pour avoir confiance, pour affirmer leur style ou bien pour plaire. Pour ma part je considère la maquillage comme accessoire de mode qui finalise ma tenue et mon style du jour.

G.K: Comment as tu envisager de mêler ton amour pour le maquillage et la photographie?

M.R: J’adore maquiller les femmes pour les sublimer, qu’elles se sentent belles. J’ai voulu garder une trace de mes make up et je me suis donc intéressée à la photographie.  Cela m’a permis de créer un contexte, une histoire, de capter des expressions et des émotions grâce à la photographie.

G.K: Les photos portraits, pourquoi sont – elles tes préférées ?

M.R: Les photos portraits sont mes préférées car comme je l’ai dit dans la réponse précédente j’aime prendre en photo des expressions et des émotions de la personne.

G.K: Que penses-tu du phénomène « glossy eyes » ?

M.R: Je penses que le phénomème glossy eyes très jolie et apporte beaucoup de lumière au maquillage mais seulement pour un shooting photo car malheureusement cela ne tiens pas en journée.

 

G.K: Qu’aimerais tu faire par la suite concernant le maquillage ?

M.R: Pour l’instant j’essaye de progresser et de m’entrainer le plus possible pour m’améliorer car je suis autodidacte et je penses qu’il me manque de la technique et j’ai encore quelques faiblesses. Je continuerais à faire des shooting photos avec des modèle et essayer peut être un jour d’en vivre.

G.K: Ta routine make up ?

M.R: Ma routine make up est longue! Je commence par une base de teint qui resserre les pores de la peau et matifie sur la zone « T » :PhotoReady Perfecting Primer de Revlon. Ensuite je mets mon fond de teint l’Oréal accord parfait, mon anticerne de la marque Déborah Milano et je poudre mes cernes avec la poudre jaune de la palette Kat Von D. Pour le reste du visage j’utilise la poudre libre HD studio de NYX Cosmetics. Pour les sourcils j’utilise la pommade waterproof de NYX et je fixe avec un gel à sourcils de Gemey. Pour les yeux j’utilise une base à paupière de chez Bourjois et actuellement je mets souvent les fards à paupières de la Prism palette signée Anastasia Beverly Hills. Je finis avec un trait de liner et du mascara : je change tout le temps car j’en ai pleins. Pour sculpter mon visage, je fais un léger contouring avec la palette Kat Von D, du blush et de highlighter de chez Becca. je finis par du spray fixant matifiant de chez NYX.

G.K: Ton indispensable make up ?

M.R: Mon indispensable make up serait ma poudre pour matifier, je déteste briller!!

Crédits photos: Mélanie Raimbault

Retrouvez d’avantage de son univers sur sa page facebook & son compte instagram !

No Comments

Post A Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.